Loading...

Les relations Suisse-Union européenne sont la clé de notre avenir​.

Nous devons empêcher l'isolement de notre pays, dans les urnes.

1204/1250

    Je soutiens la pétition pour des relations constructives entre la Suisse et les pays de l’Union européenne, clé de notre avenir européen.

    Merci d’avoir signé la pétition en faveur d’un vote populaire pour empêcher l’isolement de notre pays.

    Veuillez cliquer sur le lien que nous vous avons envoyé par e-mail afin que nous puissions nous assurer que vous avez rempli personnellement le formulaire.

    Pétition au Conseil fédéral

    Ne perdons pas la clé – nous ne voulons pas d’une Suisse isolée !

    Les relations Suisse-UE sont la clé de notre avenir

    Mesdames et Messieurs les membres du Conseil fédéral,

    L’avenir de la Suisse nous préoccupe vivement.

    En effet, nous observons avec une grande inquiétude l’accroissement des tensions dans la question européenne. Les bonnes relations entre la Suisse et l’Union européenne sont mises en danger, en toute connaissance de cause. Ceci est irresponsable et menace les perspectives des générations futures.

    Or, des relations solides et constructives entre la Suisse et les pays de l’Union européenne sont la clé de notre avenir. Elles ouvrent les portes d’un accès sécurisé au marché européen, permettent des coopérations additionnelles, offrent de nouvelles perspectives en matière de rapprochement avec nos voisins européens.

    Compte tenu des risques aux niveaux économique et social, nous réclamons un vote populaire afin d’empêcher l’isolement de notre pays. Nous vous prions de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour rendre cela possible.

    La clé de notre avenir est entre nos mains – ne l’égarons pas.

    Nous vous en remercions.

    Un accord clé qui ouvre des portes

    La Suisse est géographiquement située au cœur de l’Europe et ses quatre langues nationales en font un carrefour multiculturel. Depuis des siècles, ses liens étroits avec les pays voisins ont joué un rôle déterminant dans son histoire. Notre économie est fortement intégrée dans le tissu européen et ses habitant∙es étroitement lié∙es aux pays qui nous entourent. La réciproque est vraie : plus de 470’000 Suissesses et Suisses vivent dans les Etats membres de l’UE. La Suisse est européenne.

    Ses bonnes relations avec les pays de l’Union européenne ont fait son succès – notre succès. Aujourd’hui, en raison des blocages sur l’accord institutionnel négocié entre Suisse et l’Union européenne (UE), notre avenir européen n’est plus garanti. Pourtant, cet accord mettrait en place un cadre décisif, tant pour l’avenir de notre pays que pour celui des générations futures. Ainsi, appelons-le pour ce qu’il est : un accord clé pour l’avenir de la Suisse, un accord qui ouvre des portes et permet de nouvelles perspectives en matière de politique européenne.

    Aujourd’hui, l’accès de la Suisse aux secteurs économiques déterminants du marché intérieur européen n’est pas assuré. Sans un cadre institutionnel pour régir les domaines de la libre circulation des personnes, des transports terrestres et aériens, de l’agriculture et des entraves techniques au commerce, l’UE n’actualisera pas les accords conclus avec la Suisse dans le cadre des paquets d’accords bilatéraux I et II et n’en signera pas de nouveaux. Ce blocage impliquerait une lente érosion des liens entre la Confédération et l’UE. Le statu quo n’est donc pas tenable. Dans ce contexte difficile, le risque est grand que la Suisse conforte sa marginalisation croissante.

    Plusieurs autres domaines du marché intérieur européen, qui ne font pour le moment pas l’objet d’un accord, sont importants pour la Suisse comme l’électricité, la santé ou encore la sécurité alimentaire. Il en va de même pour la coopération dans les domaines de la formation (Erasmus+), de la recherche (Horizon Europe), de la digitalisation (Digital Europe) et de l’observation du changement climatique (programme Copernicus de surveillance de la Terre), ainsi que de la culture et de l’audiovisuel (Europe créative). Or cette coopération devra être étendue, car de plus en plus de problématiques complexes exigent une réponse commune. La conclusion d’un accord institutionnel permettra de nouveaux échanges et l’intensification des coopérations, dans l’intérêt commun des parties prenantes.

    Dans un monde qui affronte de nouvelles épreuves, la coopération à l’échelle de notre continent est devenue vitale. Le temps des nations barricadées derrière leurs frontières appartient résolument au passé – souveraineté et isolement ne doivent pas être confondus. La Suisse ne peut défendre efficacement ses intérêts que dans le cadre de relations régies par le droit. Notre succès, notre prospérité et notre sécurité ne vont pas de soi. A nous de faire en sorte que les générations futures puissent aussi en profiter. Il est dès lors crucial que notre pays maintienne, renforce et développe ses relations avec ses voisins, les pays de l’Union européenne.

    Par ailleurs, l’accord clé ouvre des portes à de nouvelles perspectives en matière de politique européenne. Il s’agit d’une étape intermédiaire importante sur le chemin menant au rétablissement de la souveraineté pleine et entière de notre pays, qui ne se réalisera que le jour où la Suisse sera membre de l’UE. Alors servons-nous de cette clé afin d’assurer notre avenir et celui des prochaines générations ; pour garantir que notre pays puisse préserver ses valeurs et défendre au mieux ses intérêts.

    Sans accord clé, voilà ce qui est en jeu.

    Votre liberté

    Grâce à la libre circulation des personnes, nous pouvons aujourd’hui vivre et travailler à Paris, Berlin ou ailleurs au sein de l’Union européenne. Le peuple suisse a sèchement rejeté dans les urnes l'initiative de résiliation – les Suissesses et Suisses sont conscient∙es des avantages de la libre circulation des personnes. L’accord clé garantit que le maintien de cette liberté.

    Votre emploi

    L'Union européenne est le plus grand marché intérieur du monde. En Suisse, un emploi sur quatre dépend de cette ouverture des frontières avec l'UE. De bonnes relations avec elle sont à la base de notre prospérité. Sans accord clé, les accords actuels ne seront pas mis à jour et aucun nouvel accord d'accès au marché ne sera conclu, ce qui signifierait une lente érosion des relations entre la Suisse et l'UE.

    Vos amours

    La vie amoureuse de centaines de milliers de Suissesses et de Suisses dépasse les frontières de notre pays. Aujourd'hui, elles et ils peuvent facilement vivre ensemble avec leur partenaire issu∙e de l'Union européenne, que ce soit en Suisse ou dans l'UE. Pour elles et eux, l’accord clé leur permet d’envisager leur avenir avec sérénité car il stabilise et sécurise les relations Suisse-UE à moyen terme.

    Vos recherches

    En tant que partie intégrante des pôles de recherche européens, la recherche scientifique suisse est devenue l’une des meilleures du monde. Sans cet accord clé, ce niveau d’excellence est gravement menacé et la Suisse risque de ne plus pouvoir participer à des projets de recherche européens.

    Vos études

    La valeur des séjours d'études en Europe n'a pas de prix – des contacts se nouent, l'horizon s'élargit et les connaissances s’approfondissent. Une Suisse prospère et ouverte sur le monde ne peut exister que si les jeunes peuvent acquérir une expérience internationale. Avec cet accord clé, nous garantissons un avenir qui offre des opportunités aux générations futures.

    Vos racines

    La Suisse est chez elle en Europe, que ce soit aux niveaux historique, géographique, politique, culturel ou encore économique. Jamais depuis 1291 nous n’avons été si bien connecté∙es en Europe; jamais nous n’avons eu d’aussi bons voisins qu’aujourd’hui. Notre avenir est avec l’Europe, en Europe. L’accord clé ouvre la porte de nouvelles perspectives en matière de politique européenne.

    Votre liberté

    Grâce à la libre circulation des personnes, nous pouvons aujourd’hui vivre et travailler à Paris, Berlin ou ailleurs au sein de l’Union européenne. Le peuple suisse a sèchement rejeté dans les urnes l'initiative de résiliation – les Suissesses et Suisses sont conscient∙es des avantages de la libre circulation des personnes. L’accord clé garantit que le maintien de cette liberté.

    Votre emploi

    L'Union européenne est le plus grand marché intérieur du monde. En Suisse, un emploi sur quatre dépend de cette ouverture des frontières avec l'UE. De bonnes relations avec elle sont à la base de notre prospérité. Sans accord clé, les accords actuels ne seront pas mis à jour et aucun nouvel accord d'accès au marché ne sera conclu, ce qui signifierait une lente érosion des relations entre la Suisse et l'UE.

    Vos amours

    La vie amoureuse de centaines de milliers de Suissesses et de Suisses dépasse les frontières de notre pays. Aujourd'hui, elles et ils peuvent facilement vivre ensemble avec leur partenaire issu∙e de l'Union européenne, que ce soit en Suisse ou dans l'UE. Pour elles et eux, l’accord clé leur permet d’envisager leur avenir avec sérénité car il stabilise et sécurise les relations Suisse-UE à moyen terme.

    Vos recherches

    En tant que partie intégrante des pôles de recherche européens, la recherche scientifique suisse est devenue l’une des meilleures du monde. Sans cet accord clé, ce niveau d’excellence est gravement menacé et la Suisse risque de ne plus pouvoir participer à des projets de recherche européens.

    Vos études

    La valeur des séjours d'études en Europe n'a pas de prix – des contacts se nouent, l'horizon s'élargit et les connaissances s’approfondissent. Une Suisse prospère et ouverte sur le monde ne peut exister que si les jeunes peuvent acquérir une expérience internationale. Avec cet accord clé, nous garantissons un avenir qui offre des opportunités aux générations futures.

    Vos racines

    La Suisse est chez elle en Europe, que ce soit aux niveaux historique, géographique, politique, culturel ou encore économique. Jamais depuis 1291 nous n’avons été si bien connecté∙es en Europe; jamais nous n’avons eu d’aussi bons voisins qu’aujourd’hui. Notre avenir est avec l’Europe, en Europe. L’accord clé ouvre la porte de nouvelles perspectives en matière de politique européenne.

    Depuis 1291, la Suisse n’a jamais eu d’aussi bons voisins.

    Pendant des siècles, la Suisse a été entraînée dans des conflits armés par les grandes puissances européennes, en partie ou entièrement occupée, ou failli se déchirer pendant les Première et Seconde Guerres mondiales. Depuis la fondation de l’UE, nous sommes entouré∙es d’ami∙es. La coexistence pacifique a permis à tous les pays de connaître une prospérité sans précédent. Qui voudrait retourner dans le passé?

    Depuis 1291, la Suisse n’a jamais eu d’aussi bons voisins.

    Pendant des siècles, la Suisse a été entraînée dans des conflits armés par les grandes puissances européennes, en partie ou entièrement occupée, ou failli se déchirer pendant les Première et Seconde Guerres mondiales. Depuis la fondation de l’UE, nous sommes entouré∙es d’ami∙es. La coexistence pacifique a permis à tous les pays de connaître une prospérité sans précédent. Qui voudrait retourner dans le passé?

    Nous ne devons pas apprendre à devenir Européen∙nes. Il nous faut simplement réaliser que nous l’avons toujours été.

    Oui, je suis européen∙ne et m’engage pour une coopération stable et durable avec l’UE.

    Nous ne devons pas apprendre à devenir Européen∙nes. Il nous faut simplement réaliser que nous l’avons toujours été.

    Oui, je suis européen∙ne et veux empêcher la marginalisation de la Suisse.

    NOUS, EUROPÉEN∙NES est une campagne du Nouveau mouvement européen Suisse (Nomes). Nous nous engageons pour une Suisse ouverte et intégrée au niveau européen.

    Mesdames et Messieurs les membres du Conseil fédéral,

    L’avenir de la Suisse nous préoccupe vivement.

    En effet, nous observons avec une grande inquiétude l’accroissement des tensions dans la question européenne. Les bonnes relations entre la Suisse et l’Union européenne sont mises en danger, en toute connaissance de cause. Ceci est irresponsable et menace les perspectives des générations futures.

    Or, des relations solides et constructives entre la Suisse et les pays de l’Union européenne sont la clé de notre avenir. Elles ouvrent les portes d’un accès sécurisé au marché européen, permettent des coopérations additionnelles, offrent de nouvelles perspectives en matière de rapprochement avec nos voisins européens.

    Compte tenu des risques aux niveaux économique et social, nous réclamons un vote populaire afin d’empêcher l’isolement de notre pays. Nous vous prions de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour rendre cela possible.

    La clé de notre avenir est entre nos mains – ne l’égarons pas.

    Nous vous en remercions.