Ensemble, pour l'Europe!

417/450

Le néant, c'est non!

Le rapport Europe du Conseil fédéral se fait attendre. Le Conseil fédéral ne peut plus faire la sourde oreille!

Le rapport Europe du Conseil fédéral se fait attendre. En effet, il avait été promis avant la fin 2019, notamment en réponse au postulat «Participation à la coopération européenne» (déposé le 14 décembre 2017!) de Martin Naef, ancien conseiller national et alors coprésident du Mouvement européen. Puis, il a été annoncé pour la fin juin 2022. Les vacances d’été sont maintenant terminées, mais sa publication se fait toujours attendre.

Nous attendons la publication du rapport Europe et la reprise rapide de négociations avec l’Union européenne afin d’assurer à la Suisse un avenir européen!

Il va sans dire: la Suisse est étroitement imbriquée dans le tissu européen. Et qu’il s’agisse de tensions géopolitiques, de transition numérique, de migration ou de changement climatique, la Suisse, les États membres de l’Union européenne ainsi que ceux de l’Espace économique européen sont dans le même bateau. Ils partagent un destin commun – un destin européen. Nos relations avec l’Union européenne doivent dès lors bénéficier d’un cadre permettant de les sécuriser et de les développer!

Et pour que la politique européenne de la Suisse aille enfin de l’avant, le Conseil fédéral doit proposer au Parlement, en parallèle à la publication du rapport Europe, un arrêté fédéral contenant les conclusions dudit rapport (voir motion 22.3891 de la Commission de politique extérieure du Conseil national).

Pour lui faciliter la tâche, le Mouvement européen Suisse a même rédigé un projet de texte.

Le Conseil fédéral n’a donc plus d’excuses pour ne rien faire!

417/450